Susanna MAGISTRETTI

Italie

Susanna MAGISTRETTI – insertion professionnelle et sociale en prison – Cascina Bollate

Gagnante Italie 2018

Présentation du projet

“La nature entre en prison” devrait être le slogan de ce projet pour lui donner d’une part une valeur ajoutée mais aussi pour offrir un intérêt supplémentaire au public venant visiter/acheter les plantes de la pépinière et d’autre part pour motiver les jardiniers détenus pour qu’ils aient une idée de jardin naturel, dans une sorte de couloir écologique qui, depuis la prison, les mènent en ville et vice et versa. On essaie de faire un pas vers plus de sensibilité environnementale, une plus grande attention aux ressources, une plus grande connaissance et une meilleure compréhension de la nature, pas seulement sous la forme d’un jardin mais également sous la forme d’un jardin naturel. En bref, les personnes qui travailleront au cours de leur incarcération dans le jardin didactique donneront une petite contribution pour la sauvegarde de la nature.

 

Association : Cascina Bollate

HISTORIQUE DE L'ACTION

En 2007, fondation de la coopérative et conception / plantation d’une aire d’environ 1500 m2 appelée JARDIN DIDACTIQUE servant à montrer au public qui entre dans la prison et dans la pépinière les plantes qui y sont cultivées pour la première fois.

En 2013, cette aire de la prison a été réaménagée, et puisqu’elle avait été prêtée, elle a été rendue à la prison. Jusqu’au printemps 2017, la plupart de l’aire de l’ancien jardin didactique a été désaffectée.

A partir de la fin de l’hiver 2017/2018, des travaux de réaménagement du jardin didactique débutent en impliquant l’ensemble des détenus de la coopérative en qualité d’ouvriers mais aussi pour une formation sur le terrain.

 

OBJECTIF DE L'ACTION

Généralement, pour les détenus qui ont la possibilité de travailler, la récidive est de 10 à 20%, pour ceux qui ne travaillent pas on parle de 70 à 80% de récidive. A la Cascina Bollate, grâce au projet du Jardin ici proposé, voici des données significatives : 18 détenus embauchés par la coopérative de 2008 à nos jours, avec une base stable allant de 5 à 7 détenus travaillant à tous les effets et associés à la coopérative. Au cours de ces dernières années, 7 d’entre eux sont sortis pour fin de peine et parmi eux 1 détenu est récidiviste et a été transféré dans une autre prison. 2 travaillent dans d’autres secteurs et 4 travaillent dans des entreprises de jardinage. Enfin l’un des 4 est revenu en prison en homme libre pour travailler de manière stable avec Cascina Bollate en qualité de responsable de la production dans la pépinière. Pour le projet, 3 détenus seront employés de façon régulière et 2 autres occasionnellement.

AUTRES LAURÉATES À DÉCOUVRIR

Toutes les lauréates