France, Morbihan (56), La Gacilly

Emma Jeavons

De la recherche à l’agroécologie

Chercheure en écologie et agroécologie, Emma Jeavons a réalisé sa thèse sur le rôle des habitats fleuris pour favoriser les insectes bénéfiques. Elle a passé 3 ans au sein du service Agronomie Yves Rocher à La Gacilly, avec la collaboration de la Fondation Yves Rocher. Elle nous raconte ici son parcours et son expérience Bretonne…

D’où te vient cet intérêt pour l’écologie et l’agroécologie ?

L’intérêt est venu de façon progressive. Déjà très jeune, je voulais travailler sur le vaste sujet des sciences de la vie, essayer de comprendre un peu mieux comment tout cela fonctionne. Puis, les grands enjeux du moment se sont joints à ma réflexion. Lors de cette thèse, j’ai pu participer à la connaissance fondamentale de certains aspects de l’écologie tout en travaillant sur des problématiques concrètes proposées par l’agroécologie.

Quel a été ton parcours jusque-là ?

Je viens d’une classe préparatoire en biologie. J’ai ainsi pu préparer des concours pour entrer dans une école d’agronomie à Rennes. Je me suis spécialisée sur le sujet de la protection des plantes et de l’environnement. C’est au cours de ces années de spécialisation que j’ai eu la chance de commencer à travailler sur le rôle des insectes dans les systèmes agricoles, avec des questions liées notamment à l’utilisation des pesticides.

Quelles sont tes sources de motivation pour une activité de recherche dans ce domaine, par rapport à d’autres (au cas où des jeunes voudraient se lancer) ?

Il y a déjà ce contact avec des publics variés que j’apprécie énormément : les acteurs du milieu agricole, les associations et plus largement l’ensemble de la population, forcément intéressée par ce qui nous entoure. La confrontation des opinions parfois différentes est très positive pour moi et participe de ma volonté à travailler sur ce vaste sujet. En plus de cela, le sentiment d’agir sur quelque chose d’utile pour la société et de contribuer à améliorer l’avenir de l’agriculture m’a accompagnée tout au long de la thèse.

Y a-t-il encore des grandes questions que tu te poses sur le sujet de l’agroécologie aux termes de ta thèse ?

On dit souvent que quand un chercheur répond à une question, il y en 10 autres qui apparaissent. C’est totalement vrai ! Je voudrais continuer à travailler sur la complémentarité des habitats, pour que des ressources puissent être fournies en continu aux pollinisateurs. Comment, dans un système agricole, associer différents habitats, spatialement et temporellement, et ainsi favoriser les pollinisateurs sauvages tout au long de la saison (qui, eux, pour rappel, permettront aux plantes de se reproduire et ainsi de fournir une grosse partie de ce qui se retrouve dans nos assiettes) ?

Comment imagines-tu la suite de ta carrière ?

Je voudrais continuer sur des questions d’écologie, de façon générale. Je cherche en ce moment un post-doctorat, notamment sur le sujet de la complémentarité des habitats dont je viens de parler. Je voudrais aussi m’ouvrir à l’écologie évolutive, plus fondamentale. L’idéal serait d’avoir cette expérience d’écologie fondamentale pour comprendre davantage le système, puis de revenir à des problématiques concrètes pour travailler encore une fois à l’amélioration des systèmes agricoles.

Comment as-tu vécu l’expérience d’une thèse au sein du service Agronomie Yves Rocher à La Gacilly, et en collaboration avec la Fondation Yves Rocher ?

C’était très positif ! Les personnes du service Agronomie Yves Rocher sont toujours très motivées pour expérimenter, avec en plus une imagination débordante, ce qui est très utile en science ! Ce sont des gens passionnés avec qui c’était un plaisir de travailler.

Pour quelle raison voudrais-tu planter un arbre, parmi toutes celles que tu envisages ?

Il y en a des millions ! Mais à en choisir une, je remettrais l’arbre à la place centrale qu’il a dans l’écosystème. Il apporte des ressources diverses pour des milliers d’organismes différents, c’est donc pour eux que je planterais cet arbre, pour le vivant !

SOUTENEZ les femmes engagées
et les actions pour la biodiversité de la Fondation
#cultivonslengagement

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Partager