24 Nov 15

Chevry-en-Sereine – Seine-et-Marne : Un petit village Gaulois qui résiste avec les arbres

Plantons pour la planète

Le petit village vert

La journée démarre après un petit café par le pralin. On commence à bien connaître la recette : un peu de terre argileuse ajoutée à juste ce qu’il faut de bouse de vaches et d’eau pour en faire un mélange odorant et riche en nutriment. Laurine, Gaëlle et Morgane, salariées du magasin Yves Rocher de Varenne, plus habituées à manipuler des cosmétiques et des onguents au parfum plus agréable, ne rechignent pour autant pas la tâche et n’hésitent pas à mettre la main (manucurée) au pralin. En cette fraiche matinée de novembre, elles ont bravé le froid, roulé des kilomètres pour rejoindre les équipes de planteurs mobilisées par la Fondation Yves Rocher. La mission du jour ? Planter près de 1000 arbres le long de chemins de randonnée bordant des champs agricoles, à Chevry-en-Sereine, un petit village de 500 âmes.

IMG_6877

Laurine, Gaëlle et Morgane, équipées de gants customisés par leur soin de brillants et strass, n’auraient manqué cette journée de labeur pour rien au monde. Accompagnées d’Alexandra, la responsable du magasin, elles sont venues en équipe pour partager un moment d’engagement et soulignent l’importance pour elles de participer à ce genre d’événement. « Rejoindre la Fondation Yves Rocher sur le terrain en plantant des arbres, c’est important » insiste Alexandra. « Agir pour l’environnement et la nature c’est faire vivre concrètement les valeurs de la Marque. » Alors sans faire de manières, ces quatre jeunes femmes, élégantes, impeccablement maquillées malgré la rusticité de la tâche, s’affairent et font montre d’efficacité. Érable champêtre, charme, noisetier, cornouiller sanguin, aubépine… les équipes plantent de nombreuses espèces toutes aussi locales qu’essentielles à ces chemins ruraux du Bocage Gâtinais abimés par une activité agricole intensive. Mais à Chevry-en-Sereine, petit village gaulois et vert, on résiste à coup de pelles, de pioches et de végétal ! En 2013, la commune a été primée pour ses efforts. Ici pas de produits phytosanitaires, le désherbage se fait à la main.

« Les arbres sont notre préoccupation quotidienne »

affirme Jean- Claude Tournier, le Maire du village. « Nous avons banni les produits chimiques, la municipalité a fait l’acquisition d’une voiture électrique. Et puis, surtout, on plante des arbres. On le fait par conviction mais c’est aussi un prétexte pour nous de créer du lien et des moments de convivialité comme ceux là avec les équipes de la Marque et de la Fondation Yves Rocher. La dernière fois on se retrouvait tous ensemble avec des moules frites pour 150 personnes. Bientôt, nous emmènerons les enfants du village sur ce site de plantation pour qu’ils voient le travail effectué mais aussi pour faire un pique-nique. » D’ailleurs monsieur le Maire s’arrête là, car il doit filer à la salle des fête pour mettre la main à la préparation du menu prévu pour les planteurs.

Au milieu de cette tribu de planteurs reconnaissable à l’incontournable polaire verte, Christian dit « Kiki » s’affaire avec une ténacité remarquable. Il creuse, il bine, il plante, il tasse, il donne un coup de mains aux équipes en difficulté… il n’arrête pas.  Christian qui insiste pour se faire appeler « Kiki » est un ancien ouvrier agricole et un enfant du pays. Kiki connaît bien le Bocage Gâtinais, il sait aussi à quel point le paysage ici a souffert d’une activité agricole toujours plus intensive. « En tant qu’agriculteur » confie-t-il « je coupais des arbres. J’étais contre la gestion des forêts… mais j’ai changé d’avis. J’ai découvert un  nouveau truc : planter des arbres. Ça me fait du bien, j’ai compris que c’était important non seulement pour la nature, les animaux mais aussi pour la vie. Oui, planter des arbres ça donne de la vie à notre village… et à la planète.»

 

Retrouvez la vidéo de l’animation de plantations à Chevry-en-Sereine en cliquant ici !

 


SUR LE MÊME SUJET