10 Sep 18

Préservons les sols !

Plantons pour la planète

La désertification

Le sol est une énorme fabrique du vivant. C’est lui qui nous nous nourrit et nous en dépendons tous. Il est le siège d’un intense activité et héberge un écosystème extrêmement riche. Les insectes, les vers de terre, et les milliards de bactéries qui le s’y développent digèrent comme un estomac géant la matière minérale, végétale et animale puis la transforme pour produire les nutriments nécessaires à la croissance des plantes, qui, à leur tour, alimenteront les êtres humains, et les animaux.

 

Mais l’épiderme de la terre est fragile, dans les milieux secs et arides, il est particulièrement vulnérable. Il faut parfois 500 ans pour que 2 cm se forment. Seulement quelques années suffisent pour le détruire.

 

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la désertification n’est pas l’avancée naturelle du désert, ni le déplacement de dunes de sable. C’est l’épuisement des terres cultivables sous l’effet de l’activité humaine et des changements climatiques. Ce n’est pas un processus naturel, c’est la conséquence des actions de l’Homme. Aujourd’hui, un tiers des terres émergées est menacé par la désertification.

 

Le changement climatique, aggrave tous ces problèmes. Au total, 110 pays sont touchés par la dégradation des terres.

En fait, la désertification touche tous les continents et concerne toute l’humanité.

 

Pourtant, la désertification n’est pas irréversible. Une des solutions : planter des arbres pour fixer les sols, augmenter le taux d’humidité, et freiner l’érosion des vents.

Une autre agriculture est possible : elle repose sur des techniques simples, peu couteuses, adaptées aux populations les plus démunis : l’agroécologie.

Lutter efficacement contre la désertification, c’est préserver les sols et nourrir la planète.

SOURCES/ UNCC, Fondation GoodPlanet.


SUR LE MÊME SUJET