Pierre-Henri Gouyon source d’inspiration fondation yves rocher

Pierre-Henri Gouyon

Eclaireur polyvalent

Généticien, professeur à l'École polytechnique et au Muséum d'histoire naturelle de Paris, Pierre est également membre du comité d'éthique de l'Inserm.

Pierre-Henri Gouyon est né le 25 décembre 1953. Recruté comme enseignant à l’Agro en 1976, il a été professeur à l’Université de Paris-Sud (Orsay) de 1988 à 2005 et à l’École Polytechnique de 1994 à 2008 (vice-président du département de biologie 2001-2006).

Il a assuré diverses responsabilités telles que faire partie du comité opérationnel d’éthique dans les sciences de la vie du CNRS, du Conseil National des Universités, du Comité National de la Recherche Scientifique, du comité “Écosystèmes et développement durable” de l’ANR, du Conseil Scientifique des Conférences Jacques Monod du CNRS et du comité d’éthique de l’INSERM.

Il est actuellement professeur au Muséum national d’Histoire naturelle (depuis 2005), à l’AgroParisTech (depuis 1988), à Sciences Po (depuis 2009) et à l’ENS (depuis 2012) et réalise ses recherches au sein de l’équipe de botanique dans l’UMR MNHN-CNRS OSEB(7205). Il a été élu en 2008 à l’Academia Europaea (Londres).
Il donne de nombreuses conférences sur les questions ayant trait à l’évolution, à la génétique, à l’écologie, à la biodiversité et à la bioéthique. Il est largement impliqué dans les débats concernant les relations sciences-société en général. Plus particulièrement, il se préoccupe d’une part des conséquences sociales de la théorie de l’évolution sur notre perception du vivant et d’autre part de la culture de plantes transgéniques. Il appartient ou a appartenu à divers comités nationaux en lien avec les questions de Science dans la Société et a été le rapporteur du groupe 1 (Recherche & Société) aux assises nationales de la recherche de 2004. Il est membre des Conseils Scientifiques de l’Agence Française de la Biodiversité et du Think-Tank de la Fondation Nicolas Hulot.

 

livre pierre-henri gouyon le fil de la vie
Le Fil de la vie : La face immatérielle du vivant (2016)

Et si certaines entités vivantes n’étaient pas matérielles ? Potentiellement éternelles, en lutte pour la survie, elles évoluent. Elles constituent ce qui unit les êtres à travers le temps. Elles sont le fil de la vie.
Ces entités vivantes immatérielles sont des informations. Elles existent à travers nous, dans nos gènes, dans notre culture, dans nos écosystèmes. La vie produit l’information, lit l’information et se définit par l’information qu’elle porte. Ce livre nous aide à comprendre le monde vivant d’une manière toute nouvelle et est le résultat de discussions passionnées entre trois chercheurs qui, chacun à sa manière, étaient parvenus au même questionnement à propos de la nature. Ils nous proposent une nouvelle description du vivant, où la lutte pour l’existence n’est pas celle des êtres, mais des messages qui passent à travers eux et dont ils sont les hôtes éphémères.

Vous aussi, vous avez un projet en faveur de la biodiversité, avec une visée sociale et environnementale ? Vous cherchez à être soutenue ? Candidatez au Prix Terre de Femmes et décrochez peut-être une bourse et le soutien de tout un réseau de femmes engagées.

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Partager