Amandine Renaud primates p-wac

Amandine Renaud

Primatologue au coeur sensible

Amandine Renaud a fondé l’association P-WAC, qui travaille à la préservation des chimpanzés, espèce menacée de disparition, au Congo.

Installée en République Démocratique du Congo, Amandine Renaud est la fondatrice de l’association P-WAC et travaille à la préservation des chimpanzés, espèce menacée de disparition, au cœur des forêts du Mayombe au sud-ouest du pays.

Amandine Renaud primates p-wac

Je rêvais de vivre au cœur de la forêt tropicale. Certains aiment la beauté des villes. Pour moi, c’est celle de la nature.

amandine renaud p-wac

Une véritable passion pour les primates

Que de chemin parcouru, pour cette jeune femme de 36 ans qui a grandi, à Lyon, loin de l’Afrique et des animaux sauvages. Le déclic se fait à l’âge de 7 ans. Elle découvre, alors, le destin de Diane Fossey en regardant le film Gorille dans la brume. À 22 ans, Amandine se rend pour la 1ère fois en Afrique afin de découvrir les chimpanzés. Espèce classée en danger d’extinction, sa population sauvage, estimée à moins de 200 000 individus, ne cesse de décroître. Convaincue de sa vocation, elle entame une formation de primatologue et multiplie les missions bénévoles avant de créer P-WAC, sa propre structure en République Démocratique du Congo.

Amandine Renaud p-wac chimpanzés

Un investissement sans faille des populations locales

Épaulée par une équipe d’une dizaine de personnes, elle recueille les singes victimes de braconnage, vendus sur les marchés. Soignés, ils sont alors préparés au retour à la liberté dans des zones protégées mises en place par Amandine, en accord avec les autorités locales. Pour elle, rien ne peut se faire sans un travail de sensibilisation et de coopération auprès des populations locales. « La réussite du projet dépend de l’implication des habitants. Dans cette zone isolée, la pauvreté est endémique. Nous leur expliquons que la préservation de la nature et des animaux peut être génératrice de revenus à travers notamment des postes d’éco-gardes ou des activités connexes comme la reforestation et le tourisme vert.

amandine renaud p-wac
Amandine Renaud p-wac

Les premières victimes de la pauvreté : les femmes

En Afrique, 30 % des filles vont à l’école primaire, trois fois moins en secondaire. Dans les pays en voie de développement, les femmes réalisent à elles seules 80 % de la production de nourriture en passant 80 % de leur temps dans les plantations. Face à ce constat, Amandine a créé le Groupement des Femmes Rurales. Amandine avec cette belle histoire nous démontre que l’équilibre entre les humains, les animaux et la nature est possible.

Amandine Renaud p-wac

Espèce classée en danger d’extinction, on compte moins de 200 000 chimpanzés.

Plus d’infos sur le projet d’Amandine : 

Site P-Wac

Facebook @pwac_primates

Twitter @P_WAC

Vous aussi, vous avez un projet en faveur de la biodiversité, avec une visée sociale et environnementale ? Vous cherchez à être soutenue pour le faire avancer ?

Candidatez au Prix Terre de Femmes et décrochez peut-être une bourse et le soutien de tout un réseau de femmes engagées.

 
SOUTENEZ les femmes engagées
et les actions pour la biodiversité de la Fondation
#cultivonslengagement

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Partager