Mireia Barba

Glaner les légumes abandonnés par les agriculteurs

Mireia Barba agit contre le gaspillage et pour l’accès à une nourriture saine par le glanage. Avec son organisation, Espigoladors, elle organise le ramassage sur les champs de fruits et légumes distribués ensuite aux personnes vulnérables. Elle emploie des personnes en difficulté pour transformer dans des ateliers ces légumes orphelins en de délicieuses conserves végétales.

Le saviez-vous ?

Un tiers de la production mondiale alimentaire termine à la poubelle, soit l’équivalent de 1,300 million de tonnes de nourriture tout à fait consommable. Ce chiffre effarant du gaspillage alimentaire n’a pas échappé à Mireia Barba, la lauréate espagnole du prix Terre de Femmes de la Fondation Yves Rocher. Cette entrepreneuse sociale a fondé, à Barcelone, en 2014 l’organisation Espigoladors, ce qui signifie les glaneurs en espagnol. Cette initiative est née des conséquences de la crise économique de 2008 qui a touché de plein fouet le pays. Elle prend plus de sens, aujourd’hui, face aux difficultés sociales engendrées par la pandémie mondiale. En Espagne, 25 % de la population peine à accéder au marché du travail, mais aussi, à une alimentation saine et de qualité. L’idée portée par Mireia consiste à glaner les fruits et légumes restés dans les champs de près d’une centaine agriculteurs de la région avec qui la jeune femme a établi un accord de partenariat. Ainsi, 1500 bénévoles glaneurs se rendent sur les parcelles et ramassent les produits non récoltés en raison de leur calibrage inadéquat, de leur esthétique ne correspondant pas aux normes du marché ou d’un excédent de l’offre.

Une seconde vie

Exclus du circuit de distribution ces fruits et légumes trouvent, grâce à Mireia et son équipe, une nouvelle vie et sont confiés à des organisations sociales chargées de les distribuer à des personnes en situation de précarité.

L’objectif de Espigoladors est de répondre à des problématiques sociales et environnementales. Il s’agit de lutter contre le gaspillage alimentaire, travailler pour le droit à l’alimentation saine des personnes vulnérables, et enfin, créer des opportunités d’emploi et d’insertion pour ceux qui sont éloignés du marché du travail.

Mireia Barba

Fondée sur les principes de l’économie circulaire, l’activité de l’organisation Espigoladors se concentre stratégiquement dans un secteur agraire sur un rayon de 10 kilomètres autour de la ville de Barcelone.

L'insertion par l'anti gaspi

Cela permet ainsi la réduction de l’impact environnemental en limitant au maximum le transport des produits collectés. Mireia insiste :

Mon rêve était de créer un modèle durable avec un impact social et environnemental positif.

Un songe transformé en réalité grâce à l’énergie de cette lauréate entrepreneuse de l’anti gaspi. Espigoladors va dorénavant plus loin.

Depuis 2018, l’organisation a diversifié son activité en créant un atelier de transformation en conserves 100% végétales. Ces fruits et légumes jugés trop moches pour être présentés sur les étals sont utilisés pour devenir confitures, pâtés, sauces ou soupes. Commercialisée sous la marque Es Im-perct, cette production artisanale et solidaire est élaborée dans un atelier qui emploie et forme des personnes en situation de précarité, éloignées du marché du travail. Femme engagée, Mireia est convaincue qu’il faut aller plus loin, car selon elle, c’est à l’ensemble de la population de  changer sa façon de considérer les aliments délaissés pour les percevoir, non plus comme des résidus, mais comme des ressources.

Ainsi, pour agir concrètement contre le gaspillage alimentaire qu’elle considère comme un fléau économique, social et environnemental, Mireia multiplie les initiatives en organisant des ateliers de valorisation alimentaire, des campagnes de sensibilisation sur le sujet auprès de différents publics. Elle mène aussi des activités de conseil en entreprise autour de l’économie circulaire.

Le souhait le plus cher de Mireia, serait de voir disparaître son initiative, car cela signifierait, pour elle, la fin de cette gabegie et de la précarité. Réaliste mais aussi pragmatique, la lauréate sait que cet objectif sera difficile à réaliser. Forte de ce constat elle espère pouvoir multiplier le modèle de son action à travers un réseau national et international pour lutter à l’échelle mondiale, de façon efficace et durable contre la dilapidation de ces ressources vitales.

Plus d’informations sur le projet de Mireia:
 

Vous aussi, vous avez un projet en faveur de la biodiversité, avec une visée sociale et environnementale ? Vous cherchez à être soutenue ?

Candidatez au Prix Terre de Femmes et décrochez peut-être une bourse et le soutien de tout un réseau de femmes engagées.

SOUTENEZ les femmes engagées
et les actions pour la biodiversité de la Fondation
#cultivonslengagement

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Partager