15 Apr 19

Faire revivre l’esprit de la ferme Saint-Gilles

Plantons pour la planète

Le 20 mars dernier, la Fondation Yves Rocher, en partenariat avec l’Afac-Agroforesteries et l’association Haies Vives d’Alsace, retrouvait une équipe de planteurs et planteuses volontaires pour donner un coup de main à Camille Grosse, jeune agricultrice inspirée et inspirante, en plantant une haie bocagère pour les besoins de sa ferme bio.

En cette belle journée de mars, la météo était déjà bien printanière, le soleil au rendez-vous et le moral au beau fixe. Et pour cause! Les planteurs et planteuses mobilisé·e·s par la Fondation Yves Rocher se sont retrouvé·e·s pour une matinée de plantation d’arbres dans la bonne humeur à la ferme de Saint-Gilles à Wintzenheim, près de Colmar. Le programme du jour consistait à remonter ses manches et à attraper des pelles et des pioches pour créer une belle haie au sein de cette propriété.  Soutenue dans son projet par l’Afac-Agroforesteries et l’association Haies Vives d’Alsace, partenaires de la Fondation Yves Rocher, Camille Grosse, agricultrice engagée et visionnaire a fait le choix ambitieux de reprendre les rênes de cette propriété familiale et lui donner une seconde vie pour un destin plus durable.

Cela commence par les abeilles heureuses de butiner et de retrouver des ruches fraîchement installées. Les prairies à l’abandon sont dorénavant investies par des chevaux. Une parcelle est consacrée au maraîchage bio. Les vergers sont de nouveau entretenus et exploités. Veaux, vaches, cochons, poules pondeuses et autres animaux de basse-cour évoluent en toute quiétude. Camille a, par ailleurs, mis en place des cultures de plantes aromatiques et médicinales, récoltées, séchées et conditionnées sur place dans un atelier dédié. Dans ce joyeux bazar très réfléchi et maîtrisé, Camille mobilise de jeunes agriculteurs, agricultrices, éleveurs, éleveuses, entrepreneurs et entrepreneuses, tous et toutes motivé·e·s par l’envie de mener ensemble un projet collaboratif et écolo. Et pour aider cette belle entreprise durable, les brigades vertes de la Fondation Yves Rocher ont planté des haies labélisées Végétal Local, pour consolider le sol près du ruisseau traversant la ferme, mais aussi pour offrir un peu d’ombrage aux chevaux l’été. Les espèces sélectionnées sont aussi mellifères, elles permettront aux abeilles de butiner à volonté pour faire un miel de qualité exceptionnelle vendu sur place.

Très motivées, les équipes qui connaissent bien les règles pour faire une belle haie bocagère ont ainsi préparé la terre, praliné les racines des arbres avec un mélange fait de bouse de vache. Elles ont planté, protégé avec des filets et finalement paillé pour maintenir l’humidité. Il est essentiel de préserver ces haies qui dessinent nos paysages et font vivre la nature. Véritable îlot de vie, elles contribuent à l’équilibre de l’environnement en fertilisant les sols, filtrant l’eau, freinant l’érosion et servant de refuge à la faune, elles sont un concentré de biodiversité, tous ces arguments sont autant de motivations pour que la Fondation Yves Rocher continue ses actions afin de faire vivre la haie champêtre et les arbres chez Camille, chez bien d’autres amoureux de la nature, dans tout l’hexagone et partout dans le monde.

 

Texte : Nadjet Cherigui

Crédit photos : WAD


SUR LE MÊME SUJET