AGENDA
le 29/03/17

Plantation d’une haie champêtre au bord de la Rose

le 22/03/17

Greffage de variétés de pommiers et poiriers locales à emporter à Poitiers

Tous les articles
RECHERCHE

21 Jun 17

Togo: visite terrain de Jacques Rocher et Jean-Philippe Beau-Douëzy


La forêt tropicale togolaise est garante de la biodiversité, de la fertilité des sols et des ressources en eau. Cette forêt est en net recul, le taux de déforestation atteint 6% par an. Les coupes sont effectuées sauvagement pour couvrir les besoins de la population en bois de chauffe, pour la fabrication du charbon de bois, ainsi que pour le bois d’oeuvre. Elles ne cessent d’augmenter. La culture sur brûlis et les pratiques agricoles inadaptées sont aussi responsables de cette évolution qui aboutit à l’érosion des sols et à la perte de fertilité de la terre. Pour enrayer ce processus une ONG togolaise a lancé un programme de reforestation sur les hauts plateaux, le « grenier du Togo ». Elle est aujourd’hui soutenue par la Fondation Yves Rocher qui s’est rendue sur place avec Jacques Rocher.


L’AFAP, l’Association pour la Promotion des Arbres Fertilitaires de l‘Agroforesterie et la Foresterie, agit en Afrique (Togo, Burkina-Faso, Sénégal, Cameroun, Côte d’Ivoire et Mali) depuis le début des années 90. Elle introduit des arbres fertilitaires (légumineuses arborescentes) dans les champs des paysans. Ceux-ci cultivent en dessous et autour de ces arbres fertilitaires qui ont la particularité d’être conviviaux avec les plantes cultivées. Cette technique agricole africaine ancestrale, réactualisée par l’AFAP, permet aux paysans africains d’abandonner la culture itinérante sur brûlis et de cultiver les mêmes parcelles de terre, de génération en génération de paysans, sans utiliser de coûteux intrants externes (engrais chimiques et pesticides de synthèse), ceci tout en reboisant les terroirs de leurs villages.

partager