Pourquoi planter ?

4 milliards : c’est le nombre d’années qu’il aura fallu à la terre pour créer les arbres, êtres majestueux, fascinants, mais fragiles.

3000 milliards : c’est leur nombre sur notre Planète Terre à ce jour.

En près de 40 ans, 1/5 de la forêt primaire en Amazonie a été détruite, provoquant ainsi des déséquilibres sans précédent sur notre environnement, chassant d’innombrables espèces de leurs lieux de vie, appauvrissant les sols et détruisant la biodiversité. Pourquoi ? Pour permettre aux humains d’assouvir des besoins liés à notre monde d’aujourd’hui.

La surface globale des forêts a été réduite de 40 % en 3 siècles*,
et chaque année 13 millions d’hectares de forêt – l’équivalent du Portugal – continuent de disparaître.

Les forêts jouent de multiples rôles : régulation du climat, contribution au cycle de l’eau, protection et entretien de la qualité des sols, lieux de vie de multiples espèces végétales et animales, réservoir d’une biodiversité riche et précieuse mais encore source d’alimentation et de matériaux de construction pour les hommes. Ainsi, les forêts par leurs interactions multiples assurent un rôle fondamental dans les grands équilibres de la planète.

*European Commission, The Economics of Ecosystems and Biodiversity, 2010

POURQUOI PLANTER DES ARBRES ?

 



L’équivalent d’un terrain de football de forêts est coupé ou part en fumée toutes les 4 secondes !




Depuis le début des années 80, la France a perdu au moins 500 000 km de haies.





Avec 5 arbres à maturité, une famille de 6 personnes pourrait se nourrir toute l’année.



Plus de la moitié des médicaments sont issus des plantes.







L’humus contient la nourriture et l’oxygène nécessaires aux plantes.



Au pied des arbres et des arbustes, là où tombent les feuilles, vit le peuple de la terre qui se nourrit de matière en décomposition. Vers, insectes, escargots sont les acteurs essentiels de la fertilité des sols. Sans eux, pas d’humus.



Les arbres sont indispensables pour lutter contre les inondations, mais aussi contre les sécheresses.





En Ethiopie, entre 2000 et 2016, la Fondation Yves Rocher a soutenu la plantation de 20 millions d’arbres.



Au Tamil Nadu, en Inde : 11% de vert en plus, 3°c de moins



La Fondation Yves Rocher participe à la plantation de 400 km de haie !



Le noyer Maya planté en Haïti produit des fruits très nutritifs en améliorant les terres appauvries.



©Delphine Perret