AGENDA
le 29/03/17

Plantation d’une haie champêtre au bord de la Rose

le 22/03/17

Greffage de variétés de pommiers et poiriers locales à emporter à Poitiers

Tous les articles
RECHERCHE

27 Jul 16

Échange entre planteurs : quand la France rencontre les Pays-Bas !

Plantons pour la planète

Embarquée par Sophie Thomasset, responsable du programme Plantons pour la Planète de la Fondation Yves Rocher – Institut de France, je pars sur les traces de deux opérateurs historiques de l’arbre champêtre en France, Yves Gabory (Mission Bocage) et Françoise Sire (Prom’Haies Poitou-Charentes). Et oui, j’apprends juste avant mon départ, qu’eux aussi sont allés, il y a quelques années déjà, en Hollande à la rencontre d’une association nationale de plantation de haies : Heg&Landschap. Et en suivant les pas de Sylvie Monier (directrice de la Mission Haie Auvergne et administratrice de l’Afac-Agroforesteries) partie il y a quelques mois au Mexique, je vais donc à la découverte de projets et de pratiques liées à l’arbre hors-forêt d’Heg&Landschap. C’est avec mon regard de coordinatrice de l’association nationale de l’arbre champêtre et des agroforesteries (Afac-Agroforesteries) que je me promets de rapporter au réseau d’opérateurs du bocage en France, l’avance et les visions novatrices qu’ont les Pays Bas sur les questions de l’arbre champêtre.

La Hollande se résumait pour moi à la ville d’Amsterdam, et cette fois-ci, les paysages qui défilent derrière les vitres de la voiture sont étendus et gorgés d’eau. C’est la campagne hollandaise ! Depuis la digue, les vergers et les saules tétards aux repousses encore toutes jeunes, entourent les maisons de briques en contre-bas.

C’est dans l’une d’elle que nous avons été accueillis très généreusement par Louis qui nous fait découvrir son jardin où les mûres grimpent sur les pommiers chargés de fruits, où les sous-bois cachent des constructions en bois destinées à cultiver des champignons. Tout ici doit produire (au risque de se prendre une poire sur la tête quand on déjeune!). C’est une sorte de laboratoire agroforestier que Louis Dolmans teste ensuite à grande échelle.

Louis Dolmans, économiste reconverti en agriculteur-agroforestier et Lex Roeleveld, zoologue et agronome parti souvent en Afrique, devenu un expert du plessage de haie, ont fondé il y a quelques années aux Pays-Bas l’association Heg&Landschap, très semblable à l’Afac-Agroforesteries en France. Et ils accompagnent près de 50 projets de plantation de haies par an sur tout le territoire hollandais.

Alors pendant 3 jours, sans perdre une minute, et avec joie, ils nous font bondir de sites en sites de plantation, d’un verger communal à une jeune forêt luxuriante, d’une clairière maraîchère à une pépinière qui produit des plants d’origine locale. Et surtout, … surtout ! Ce sont des grands sourires, des baies sur les arbustes, du thé, des abeilles, des petites prunes, … qui nous accueillent pour nous parler du grand jardin qu’ils ont conçu de toute pièce et qui les habite intérieurement. Ces espaces plantés sont comme des oasis, fertiles et hospitalières, ouvertes à tous, au milieu de grandes pleines céréalières ou de grands parcs qui s’étendent sans fin vers l’horizon. Ce sont des « food-forest», une forêt naturelle, construite sur le principe d’un agrosystème à plusieurs étages (grands arbres, arbustes, plantes basses) qui produisent de quoi se nourrir tout en respectant l’environnement et la terre.

DSC_3831

 

A travers les conversations avec Wouter Van Eck, Jan Degennar, Maren Abspael  (et pleins d’autres !) je découvre et je commence à comprendre la démarche et les motivations de ces planteurs hollandais et plus largement les projets portés par l’association qui aident à mieux faire connaitre l’arbre hors-forêt pour mieux le préserver et pour l’utiliser davantage. En comparant à la France, je me rends compte que les Pays-Bas sont en avance, notamment sur la filière d’arbres et d’arbustes d’origine locale. Grâce à notre rencontre avec Jolanda Van Hasselt, pépiniériste, je constate que sa connaissance en matière de graines d’arbres est très pointue et que l’organisation logistique au sein de la structure est bien rodée. C’est décidé, j’inviterai Jolanda Van Hasselt en France pour faire partager son expérience cumulée sur 20 ans avec les récolteurs-pépiniéristes français engagés dans la filière « Végétal local » pour faire avancer la profession!

IMG_5792

 

Ce voyage est pour moi un nouveau lien concret, humain et jovial, créé avec ce pays voisin, pour commencer à mutualiser nos compétences, nos savoirs et façonner une image commune et multiple du bocage européen. Il faut continuer avec d’autres pays d’Europe, d’autres opérateurs de terrains, car il existe bien une histoire commune des paysages ruraux arborés qu’il faut retisser et sur laquelle il faut construire un avenir durable pour l’arbre.

IMG_5548

 

Paule Pointereau, Chargée de mission pour l’Association Française Arbres Champêtres et Agroforesteries, soutenue par la Fondation Yves Rocher – Institut de France.

(c)Fondation Yves Rocher

partager