04 May 18

COUP DE POUCE : L’EXPÉRIENCE D’ADELINE !

La Fondation

La Fondation Yves Rocher – Institut de France a eu l’occasion d’échanger avec Adeline, qui a passé deux mois en tant que bénévole à Madagascar, où l’Association Spiruline Solidaire agit. Cette dernière a été créée par notre Lauréate Terre de Femmes 2010, Violaine Neto.

Retour sur un séjour enrichissant :

Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Adeline, j’ai 26 ans, et je fais partie du groupe depuis plus de trois ans. J’ai eu une pause entre deux contrats, j’ai décidé de partir en humanitaire. J’ai eu des contacts avec Terre de Femmes, j’ai échangé avec la Lauréate et l’association puis je suis partie à Madagascar.

Qu’est ce qui t’as donné envie de t’engager ? Comment t’es venue l’idée d’apporter ton aide à l’association ?

J’avais envie d’avoir un rapport à l’humain et avoir un rôle à jouer dans la société en apportant ma pierre à l’édifice. Je cherchais une action en rapport avec la nature et les populations locales.

Cette idée est venue en arrivant dans le groupe ou avant ?

J’avais l’envie de partir depuis un moment mais je n’avais jamais sauté le pas. J’ai découvert les actions Terre de Femmes via la Fondation c’est là que je me suis dit que je pouvais y participer. Il y a énormément de projets qui sont en cours à travers le monde. C’était l’occasion de m’engager et découvrir un pays, une culture et agir pour une cause humanitaire.

Peux-tu nous en dire un peu sur l’association : que fait-elle, qui y travaille ?

La Lauréate Violaine Neto a créé l’association en 2006. L’association a plus de 10 ans d’existence et est maintenant présente au Burkina Faso et à Madagascar. Le projet associatif est de venir en aide aux populations locales en apportant une aide alimentaire, la spiruline, afin de compenser les carences. En plus de cela, l’association offre l’opportunité à la population locale de cultiver la spiruline et de créer une structure viable à long terme. Pour la créer, l’association met tout en place pour que les locaux deviennent indépendants via la formation proposée par Spiruline Solidaire.

Comment s’est passée ton arrivée là-bas ?

C’est la première fois que j’allais à Madagascar. Pour préparer mon voyage j’avais échangé avec les membres de l’association, et des personnes extérieures qui connaissaient Madagascar.

Lorsque je suis arrivée, j’ai d’abord visité la capitale puis j’ai rejoint la structure à Majunga. J’ai été très bien accueillie par les sœurs qui s’occupent de la culture de la spiruline. J’étais logée et nourrie. Les sœurs assurent la pérennité de la structure en aidant les plus pauvres et en vendant la spiruline à un bas prix.

J’avais une chambre trouvée par l’association à côté du couvent. Quatre personnes cultivent la spiruline, deux sœurs et deux salariées malgaches. J’étais la seule bénévole. Il y a eu beaucoup d’échanges culturels. J’ai été dans cette structure pendant 1 mois puis dans une seconde structure, le mois suivant, dans la ville de Marovoay.

Qu’as-tu fait concrètement durant tes deux mois ?

Je devais principalement faire un rapport d’activité afin d’avoir un retour sur l’investissement réalisé par l’association et savoir si l’aide aux populations était réelle. Les objectifs étaient atteints. Parallèlement, je les ai aidés sur la commercialisation, la communication en faisant des affiches pour les médecins et pharmaciens afin de sensibiliser la population malgache.

Finalement, qu’est-ce que tu retiens le plus de cette expérience ?

Tout d’abord un vrai partage des cultures, une connaissance de la population locale, j’ai été immerger à 100%. Les locaux parlent très peu français, j’ai dû apprendre un peu le malgache. Il faut être prêt à s’investir et s’adapter à la vie locale.

Qu’as-tu à dire à une personne qui hésite à t’engager ? / Un conseil/Un dernier mot à une personne qui souhaite s’engager ?

Allez-y c’est une magnifique expérience, une véritable expérience de vie ! Renseignez-vous sur le pays avant de partir, n’hésitez à prendre contact avec des personnes qui connaissent le pays.

Vous aussi donnez un coup de pouce ! 

Pour en savoir davantage sur Violaine, Lauréate Terre de Femmes et sur l’association Spiruline Solidaire c’est ici !


SUR LE MÊME SUJET

S'inscrire à notre newsletter

Recevez la newsletter
de la Fondation

Appel à projet solidaire, campagnes de reforestation à travers le monde, portraits de femmes inspirantes, regards photographiques sur notre planète… Suivez toute l’actualité de notre fondation une fois par mois dans votre boîte mail !